Tous les articles par administrator

Projets de la Ville pour les promenades du Bois-de-Beaulieu et de Jomini

La Municipalité de Lausanne prévoit de réhabiliter les espaces publics situés sur la frange nord du site de Beaulieu, la Promenade du Bois-de-Beaulieu et le Parc Jomini. Le projet consiste à supprimer les grillages, à améliorer l’éclairage, à redonner vie à l’édicule à l’abandon pour en faire un petit bistrot, à équiper des espaces de jeux pour tous les âges.

Le but est de rendre ce lieu aux habitants du quartier en en faisant un espace accueillant et convivial. La Ville a élaboré son projet en collaboration avec le CBL et les associations intéressées. Ce projet sera encore développé cet automne et fera l’objet d’une présentation publique au début 2016.

Rapport-préavis de la Municipalité

édicule
L’édicule de la Promenade du bois-de-Beaulieu (photo prise lors du safari urbain organisé par le CBL le 4 septembre 2014)

Le nouveau comité du CBL

Lors de l’Assemblée générale du 18 juin 2015, le CBL a légèrement modifié la composition de son comité. Laurent Marmier, coprésident, a souhaité se retirer. Christine Theumann,  coprésidente sortante, a été élue présidente de l’association. Le comité accueille une nouvelle membre en la personne de Véronique Beetschen, habitante de l’avenue Druey. Sont reconduits dans leur fonction Graziella Schaller, Georges Meylan et Jacques Ballenegger.

Procès-verbal de l’assemblée générale du 18 mai 2015

L’assemblée générale a pris connaissance des travaux en cours, en particulier de la préparation de la démarche participative sur l’avenir du site de Beaulieu. A ce sujet, le comité du CBL a publié un papier de position dans lequel il précise ses demandes sur la manière de concevoir la démarche, le périmètre à prendre en considération et le cercle des gens qui devraient être invités à y participer.

Voir la position du CBL

La démarche participative sera précédée d’une réunion des partis politiques représentés au Conseil communal et des associations membres du comité référendaire contre le projet Taoua. Cette réunion est convoquée pour le 2 septembre 2015.

 

L’essor des démarches participatives

L’échec du projet Taoua lors du référendum du 13 avril 2014 n’a pas eu pour seul effet d’empêcher la construction d’une tour indésirables. Il a aussi conduit les promoteurs et les autorités communales à s’intéresser de plus près aux démarches participatives. En attendant celle qui doit encore être organisée pour le site de Beaulieu, de beaux exemples se sont développés à Morges et à Sévelin.


Lire  l’essor des démarches participatives

Perspectives pour Beaulieu: point de situation


Après l’annonce du retrait du groupe MCH, exploitant du site, des activités de congrès et de l’exploitation du théâtre de Beaulieu, la Municipalité propose son plan de sauvetage pour le théâtre.
Pour en savoir plus:

Préavis 2015-19: Octroi d’un cautionnement et d’une subvention d’amortissement à la Fondation de Beaulieu.
Réponses aux interpellations de M. Gilles Meystre et consorts «Stabilisation et croissance de Beaulieu: Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir?» et de M. Nicolas Gillard et consorts «Quelles mesures après le refus de la tour de Beaulieu?»
Rapport de la commission du commission du Conseil communal sur le préavis 2015-19.
Les crédits demandés ont été accordés par le Conseil communal le 16 juin 2015.

Interpellation Stauber sur Beaulieu: Un chèque de 20 millions avant juin 2015:  sauvetage ou naufrage annoncé du théâtre de Beaulieu?

Réponse de la Municipalité à l’interpellation Stauber à l’interpellation Stauber

Comment Morges organise la participation des habitants


La Ville de Morges a mis sur pied une démarche participative qui paraît exemplaire pour l’aménagement du quartier Prairie Nord-Eglantine.

Les associations locales et les habitants sont conviés à devenir acteurs de l’évolution de la ville en participant aux ateliers et au safari organisé sur le terrain. L’entreprise Losinger Marazzi SA, mandatée par les propriétaires fonciers, contribue aux ressources nécessaires à la mise en place de la démarche. La conception et l’animation de cette démarche ont été confiées à l’association Equiterre.

Voir www.morgesdialogue.ch

Voir aussi l’article de 24 heures du 1er mars

homepage Morges Dialogue
Site internet de la démarche participative Prairie Nord-Eglantine à Morges

 

Démarche participative à Sévelin: affluence record

Les acteurs du quartier de Sévelin étaient conviés le 19 février à une soirée d’ateliers participatifs. Pour exprimer quel avenir ils envisagent pour ce secteur enclavé, mal éclairé, rythmé par le passage des camions et largement dominé par la présence de lieux culturels, d’écoles et de prostituées. C’est en tout cas la définition qu’en ont donnée les dix groupes de réflexion de cet atelier qui a duré trois heures.

«Il y a vraiment beaucoup de monde. On a dû en refuser, changer de traiteur et de salle!» Yves Bonard, urbaniste et chef de projet à la Ville de Lausanne, est ravi du succès rencontré par la démarche.

Voir le compte-rendu de 24 heures

Au Conseil communal: l’avenir très incertain de Beaulieu

L’annonce du retrait de MCH du théâtre et des activités congrès a suscité un long débat au Conseil communal de Lausanne. Le syndic Daniel Brélaz a fait état des sérieuses difficultés financières que doit affronter la Fondation de Beaulieu et des nombreuses incertitudes qui pèsent encore sur l’avenir du site, aussi bien pour l’exploitation du théâtre que pour les activités de congrès. On attend toujours de savoir si MCH aura besoin de tout ou partie des halles nord pour développer les foires et les expositions. Les déterminations de MCH sont nécessaires au démarrage de la démarche participative promise par la Ville.Brélaz

Incidemment, le syndic a démontré que le retrait partiel de MCH n’avait rien à voir avec le refus du projet Taoua par les électeurs lausannois le 13 avril 2014.

Extrait de la séance du Conseil communal du 17 février 2015 (vidéo)

19 février 2015 -24heures. L’Avenir de Beaulieu, débat au Conseil communal.

MCH laisse tomber les congrès

Le groupe bâlois MCH lâche le théâtre et le Centre de congrès au Palais de Beaulieu. L’Ecole de santé La Source prendra une partie de la place. MCH va concentrer ses activités sur les foires et les expositions. On attend encore que le groupe bâlois dise de quelles infrastructures il a besoin pour cette activité. Ses déterminations devraient être connues en avril. C’est à partir de ce moment que pourra, si l’on en croit la Municipalité, démarrer la démarche participative sur le futur aménagement du site

Voir l’article de 24 heures du 15 février 2015.

17 février 2014 – Etudiants.ch. La Haute école de santé La Source s’installera à Beaulieu.

La démarche participative annoncée pour 2015

Le CBL espérait que la démarche participative annoncée par la Municipalité en vue du nouveau plan d’urbanisme du site de Beaulieu pourrait démarrer dans le courant de l’automne 2014. En fait, il faudra attendre 2015. Pourquoi? Parce que l’exploitant du Centre de congrès et d’expositions, le groupe MCH, qui veut limiter ses activités aux expositions, n’a pas encore dit de quelles surfaces il a besoin sur le site.

Ci-dessous,  la réponse donnée par le syndic, Daniel Brélaz, à une question orale posée à ce sujet par le conseiller communal Laurent Rebeaud (Les Verts) lors de la séance du Conseil communal du
28 octobre dernier:

«Comme nous l’avons dit aux opposants lors de la rencontre évoquée par M. Rebeaud, avant de pouvoir faire un plan partiel d’affectation, un PPA, et les modifications dans le cadre d’une démarche participative – que nous confirmons – il faut savoir à peu près où on va. Dans cette optique, nous avons également dit que les discussions sur les besoins futurs de MCH, l’exploitant du Centre de congrès et d’expositions, devaient d’abord aboutir à un certain consensus, y compris sur les mesures liées, avant que la démarche en question puisse avoir un sens. Parce qu’évidemment, suivant ce qui se passe dans les détails, ça va un peu changer les données. Aujourd’hui, ce qui est clair, c’est que MCH ne veut plus s’occuper du théâtre (…). Les responsables de MCH ont encore, récemment, renoncé à la partie congrès, et des solutions de remplacement sont en train d’être recherchées. Ils sont en train de préciser leurs besoins en mètres carrés pour la partie qu’ils connaissent le mieux, c’est-à-dire les expositions, pour laquelle ils confirment avoir un intérêt à continuer. Et bien sûr, c’est l’addition de tous ces éléments, plus un certain nombre de réflexions sur les éventuelles surfaces résiduelles, qui va ensuite conduire au choix pouvant amener au PPA et bien sûr à la démarche participative dont on parle. Donc c’est par manque de données suffisamment solides que nous n’avons pas pu commencer cette démarche. Ça ne sert à rien de faire une telle démarche pour dire après quelques mois: «C’était pas ça, parce qu’il y a autre chose». Je pense honnêtement qu’on pourra la commencer au pire au premier semestre 2015, on espère au premier trimestre 2015.»

Le comité du CBL continuera bien sûr à suivre le dossier, en collaboration avec ses relais au sein du Conseil communal.