La démarche participative

Comment les habitants peuvent
se prononcer sur les plans à venir

La participation de la population à l’élaboration d’un projet d’urbanisme ou d’architecture peut se réaliser à trois niveaux différents:

  • l’information,
  • la consultation,
  • la concertation.

Le CBL plaide pour le niveau le plus élevé de participation, soit la concertation. Cela suppose que la Municipalité organise une information, des rencontres, des débats et des ateliers, tels que les habitants du quartier puissent exprimer en connaissance de cause leurs besoins et leurs préférences pour l’avenir du site. Le but est de satisfaire à la fois les besoins du Centre de congrès et d’expositions et ceux des habitants du quartier, compte tenu du statut d’utilité publique ce ce site.

La démarche participative doit se dérouler parallèlement aux travaux techniques et aux procédures légales ordinaires. Son utilité est de mettre de l’huile dans les rouages, de créer un consensus autour du projet à venir et de limiter ainsi les risques d’opposition, de recours ou de référendum.

Il appartient à l’autorité communale d’organiser la démarche participative. Elle peut, au besoin, faire appel aux services de professionnels spécialisés. Voir le guide de la participation édité par l’Etat de Vaud à l’intention des autorités communales.

Suivre la démarche participative

Facebook

Get the Facebook Likebox Slider Pro for WordPress