Avenir du Centre de congrès et d’expositions: dans l’attente des déterminations de MCH

Que veut le groupe MCH, chargé de l’exploitation du Centre de congrès et d’expositions de Beaulieu? La Fondation de Beaulieu, comme la Municipalité, sont suspendues à ses déterminations qui, semblent-ils, ne sont pas encore mûres.

La Municipalité en stand by. Selon les déclarations du conseiller municipal Grégoire Junod lors du débat organisé par le CBL le 1er octobre 2014, la Municipalité ne peut pas faire de plans d’avenir tant que MCH n’a pas défini ses besoins d’équipements pour le site. Cette information manque pour commencer à réfléchir à ce qui devrait advenir des halles nord: une rénovation, une démolition-reconstruction, une démolition pour une autre utilisation de cet espace? Les enjeux de la démarche participative à venir dépendent largement des choix encore en gestation.

Info ou intox? Plusieurs articles de presse donnent à penser que MCH et les autres partenaires (Ville de Lausanne, Fondation de Beaulieu) ont de la peine à se mettre d’accord sur les modalités de la poursuite du projet Beaulieu 2020. La Ville de Lausanne attend que MCH définisse ses besoins, MCH semble attendre de la Ville une participation financière plus affirmée.

Le syndic de Lausanne tente de calmer le jeu. Daniel Brélaz affirme que le refus du projet Taoua ne change pas grand-chose au calendrier du projet Beaulieu 2020, que les tractations avec MCH se poursuivent et qu’on devrait y voir plus clair d’ici trois à cinq mois.

Voir l’interview de Daniel Brélaz dans Lausanne Cités