La démarche participative annoncée pour 2015

Le CBL espérait que la démarche participative annoncée par la Municipalité en vue du nouveau plan d’urbanisme du site de Beaulieu pourrait démarrer dans le courant de l’automne 2014. En fait, il faudra attendre 2015. Pourquoi? Parce que l’exploitant du Centre de congrès et d’expositions, le groupe MCH, qui veut limiter ses activités aux expositions, n’a pas encore dit de quelles surfaces il a besoin sur le site.

Ci-dessous,  la réponse donnée par le syndic, Daniel Brélaz, à une question orale posée à ce sujet par le conseiller communal Laurent Rebeaud (Les Verts) lors de la séance du Conseil communal du
28 octobre dernier:

«Comme nous l’avons dit aux opposants lors de la rencontre évoquée par M. Rebeaud, avant de pouvoir faire un plan partiel d’affectation, un PPA, et les modifications dans le cadre d’une démarche participative – que nous confirmons – il faut savoir à peu près où on va. Dans cette optique, nous avons également dit que les discussions sur les besoins futurs de MCH, l’exploitant du Centre de congrès et d’expositions, devaient d’abord aboutir à un certain consensus, y compris sur les mesures liées, avant que la démarche en question puisse avoir un sens. Parce qu’évidemment, suivant ce qui se passe dans les détails, ça va un peu changer les données. Aujourd’hui, ce qui est clair, c’est que MCH ne veut plus s’occuper du théâtre (…). Les responsables de MCH ont encore, récemment, renoncé à la partie congrès, et des solutions de remplacement sont en train d’être recherchées. Ils sont en train de préciser leurs besoins en mètres carrés pour la partie qu’ils connaissent le mieux, c’est-à-dire les expositions, pour laquelle ils confirment avoir un intérêt à continuer. Et bien sûr, c’est l’addition de tous ces éléments, plus un certain nombre de réflexions sur les éventuelles surfaces résiduelles, qui va ensuite conduire au choix pouvant amener au PPA et bien sûr à la démarche participative dont on parle. Donc c’est par manque de données suffisamment solides que nous n’avons pas pu commencer cette démarche. Ça ne sert à rien de faire une telle démarche pour dire après quelques mois: «C’était pas ça, parce qu’il y a autre chose». Je pense honnêtement qu’on pourra la commencer au pire au premier semestre 2015, on espère au premier trimestre 2015.»

Le comité du CBL continuera bien sûr à suivre le dossier, en collaboration avec ses relais au sein du Conseil communal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>